Qui suis-je ?

Maryline BULTEL-DELOISON : Eveilleuse de Sens (*)

Thérapies dédiées au Mieux-Être et à l’Eveil de Sens par les symboles

Consultation individuelle, conférence, atelier, stage et formation

Contact : 06 72 42 13 01

« L’éveil n’est pas une chose. Ce n’est ni un but ni un concept. Ce n’est pas quelque chose qu’on obtient. C’est une métamorphose. Si la chenille pensait que le papillon auquel elle donne naissance, ce sont des ailes et des antennes qui poussent à elle, il n’y aurait pas de papillon. La chenille doit accepter de disparaître en se transformant. Lorsque le merveilleux papillon prend son envol, il ne reste rien en lui de la chenille. » – Alejandro Jodorowsky

Les « outils » de ma boite à malices :

Logothérapie :

« Eveil du Sens et Analyse de rêves » - « Eveil du Sens et Tarot de Marseille » - « Eveil du Sens et l’art du conte »

« Quand le Jeu ouvre la porte du Je »

« La Fleur de Vie, symbole sacré de Vie »

« Analyse Transgénérationnelle : une voie de compréhension et de réconciliation avec nos racines »

Lithothérapie :

Créatrice du Cercle de Cristal®

Créatrice du Bracelet d’Individuation,

Réalisation de bracelets lithothérapeutiques (après consultation)

Stages et formations : « Découverte Bien-Être avec les pierres et les cristaux », « Tarot de Marseille, Lettres Hébraïques, pierres et cristaux »

Mon Chemin :

Je me promène depuis quelques années dans les mondes symboliques. Ils m’offrent la grâce de me relier à cet autre morceau de moi-même sans lequel je n’aurais pas le sentiment de mon unité. 

Selon les périodes de ma vie, je me suis passionnée pour le monde minéral, les Lettres Hébraïques, la Géométrie Sacrée, le Tarot de Marseille, la mythologie, les contes, le langage et bien d’autres domaines…tous avaient en commun le pouvoir de jeter des passerelles avec le règne symbolique. Une psychanalyse menée grâce à l’analyse des rêves m’en a révélée toute la beauté…

Aller à la rencontre des symboles, du symbole des autres m’apparait comme un chemin humaniste, pourfendeur d’ignorance et ferment de la tolérance. Derrière le symbole des autres, le symbole de l’autre vient consolider cet engagement.

Il m’est alors devenue évident que je ne pouvais me cantonner à une pratique et proposer qu’une seule vision de ce monde aux autres.

Je chemine encore et toujours et voue un immense respect pour les travaux de CG JUNG, psychiatre et psychanalyste, qui est allé très loin dans l’exploration des mondes symboliques. Au-delà, il reste encore tant et tant à découvrir, que cette exploration peut nous mener aux confins de territoires non encore explorés mais ô combien passionnant (physique quantique, exploration spatiale, découvertes scientifiques…).

Vous l’aurez compris, j’ai une « immense soif » de découvrir, comprendre « qui je suis ? » dans ce macrocosme/microcosme de l’Univers “uni..vers” cette quête de Sens pour retrouver l’Unité ! 

Et puis, est venu la question de mettre en mot mes pratiques !

Je me suis alors sentie “étriquée”, tiraillée, cataloguée avec des « étiquettes prédéfinies » : lithothérapeute, psy, formatrice, exploratrice ???

Pas facile de m’y retrouver, de s’y retrouver…et puis… j’ai découvert Viktor Frankl et la logothérapie, dite « la troisième école de psychothérapie viennoise », après celles de Sigmund Freud et d’Alfred Adler (voir sur le blog du site). Enfin, une approche qui me correspondait dans cette Quête de Sens…

Et dans cette quête… partir de ce que l'on connait pour approcher quelque chose que l'on ne connait pas. L’approche se fait par le monde symbolique. Le symbole n'est, alors pas un contenu mais un contenant, porte d'entrée dans le monde inconscient !

Cet inconscient qui sait, qui connait et qui demande à dialoguer avec notre conscient, non par des mots, puisqu’il ne sait s’exprimer ainsi, mais par des images, des représentations… Dans les rêves, par exemple, la libération des contenus inconscients peut se faire sans souffrance, parce que les pensées, désirs ou sentiments refoulés sont cryptés sous forme symbolique. Lorsqu’au matin, le rêveur se souvient de ses rêves, il ne les comprend pas, les trouve confus ou absurdes. Sans interprétation, la signification reste alors inaccessible au conscient.

Pour avancer sur ce chemin de Co-naissance, de quête de Sens, de quête de Soi, il faut laisser à l’autre la possibilité d’interpréter le symbole et y mettre, dans un premier temps, des sens pour y retrouver le sens…

Le monde symbolique devient alors le support de la communication entre le patient et le thérapeute, et, en cela, il joue parfaitement son rôle et ce depuis la nuit des temps. Il n’y a rien de magique là-dedans…

Ce cryptage symbolique s’exprime ainsi dans les textes religieux : de la Bible au Coran en passant par le Mahâbhârata, le Livre des Morts, le Tao-te King… et plus proche de nous ”Un Cours en Miracles“ … tous sont cryptés et demandent un travail d’interprétation.  Il ne saurait être question de lire ces textes comme des romans sous peine de passer à côté de l’essentiel, voire de se fourvoyer.

Les mythes, les légendes, les contes traditionnels sont également révélateurs de cette dimension symbolique sous-jacente. Freud ou Jung l’avaient bien compris.

Le travail thérapeutique consiste alors à favoriser la voie du symbole pour désactiver la voie du symptôme, d’où le travail sur les rêves, avec le Tarot, les « jeux vers la connaissance de soi » et l’importance de la créativité telle qu’on peut la pratiquer lors des ateliers « Transformer sa vie par le jeu » !

Un jour, un journaliste a demandé à sa Sainteté le Dalaï Lama : « Quel est pour vous le pire des maux : la vieillesse, la pauvreté, la mort, la maladie ? » Sa Sainteté a répondu : « L’ignorance », c'est-à-dire le manque de conscience.

 « Que celui qui a des oreilles pour entendre entende », qu’il ose emprunter ce chemin, se lancer, tel le chevalier Lancelot, vers la quête du Saint Graal, véritable quête de Sens et de retour à Soi !

Déroulement d’une séance :

L’écoute est la base de tout travail thérapeutique. Une écoute large qui accueille totalement votre expression, pose les questions qui vous permettront de cheminer à l’intérieur de vous-même et d’approfondir ce qui doit l’être. 

Grâce à cette approche, des voies se proposent d'elles-mêmes, différentes pour chacun : expression des émotions, mises en scène de situations problématiques, analyses de rêves, entraînements à la communication, apports théoriques, relaxation, visualisation.

Tout au long de ce chemin, il s'agira de respecter et encourager le rythme profond de la psyché, car il y a en chacun de nous une dynamique de vie orientée vers la guérison et c'est elle qui doit guider le travail thérapeutique.

La durée de la démarche varie de quelques séances à plusieurs mois, selon les objectifs fixés.

C’est donc, dans un frémissement d’anticipation que je vous attends au Centre pour vous accompagner sur votre Chemin, dans l’Ecoute, la Bienveillance et la Joie !

Bien à vous et au Plaisir de nos futurs rencontres et partages. 

A mes Initiateurs(trices) et Maîtres, rencontrés sur le Chemin, qui m’ont transmis leurs Savoirs et plus encore !

(*) La créatrice des différents ateliers ou stages tient à préciser que ses pensées personnelles et que leurs analyses ne peuvent en aucun cas être assimilées à une pratique ou à une méthode thérapeutique. Maryline BULTEL-DELOISON EST profondément respectueuse et attachée aux données actuelles de la science et de la médecine.

Elle dégage donc toute responsabilité vis-à-vis de toute personne qui viendrait à faire application de leurs hypothèses comme étant une méthode thérapeutique, voire de soins pour elle-même ou une autre personne qui lui serait liée de façon personnelle ou professionnelle, et qui refuserait par là-même, en tout ou partie, de recourir à la médecine ou autre thérapie. Elles tiennent cependant à préciser que toutes les théories avancées dans leurs ateliers et stages ont fait et font encore l’objet de vérifications scientifiques.